Comment faire un exposé
sur le cheval ?

Notre souhait est de vous donner les outils et la matière pour réussir parfaitement cet exposé sur le cheval. A gauche de la page, nous avons réuni beaucoup d'éléments permettant de rédiger. Mais attention, ils sont en vrac, et vous aurez besoin du plan d'exposé pour composer parfaitement votre travail.
Bravo pour ce choix d'un exposé sur les
chevaux !Quelques conseils sur le plan d'exposé en bas de cette page.
... et nous vous vous donnons un excellent conseil pour réussir à l'oral.

 

Exposé sur le cheval : tout sur le cheval

Les origines du cheval

Les origines exactes des chevaux sont assez floues.

Les spécialistes datent l’existence des mammifères sur terre depuis au moins cent millions d'années. Au début du tertiaire, un animal de la taille d'un chien, possédant quatre doigts aux membres antérieurs et trois doigts aux membres postérieurs, peut être considéré comme l'ancêtre du cheval. 
Les scientifiques ont nommé cet ancêtre du cheval Eohippus, cet animal est le premier maillon de toute une chaîne d'évolution qui, en quarante millions d'années, aboutit à notre cheval actuel.

AU début du quaternaire, peu de temps avant l’apparition de l’homme sur terre, les caractéristiques du cheval sont bien établies. La rencontre entre l'homme et le cheval va pouvoir avoir lieu tant elle semble inéluctable ! Ensemble, ils vont traverser les âges, étroitement liés et associés à l'histoire. L’homme a très vite pris conscience des immenses avantages que pourrait lui procurer l’espèce chevaline, l'homme va le protéger des prédateurs et il va même contribuer à sa protection en améliorant les races et leur résistance. 
On le dit le meilleur ami de l’homme, tant il a influencé et marqué l’humanité. On situe généralement la domestication du cheval au néolithique, à l'âge de la pierre polie. Le cheval de Prjewalsky, vivant en troupeaux en Mongolie, est l'ancêtre vivant de tous les chevaux actuels. Certains spécialistes estiment plutôt que cet ancêtre est le tarpan de la Russie méridionale. Il a disparu mais on dispose encore d'images de ce cheval. Toutefois les fresques rupestres présentent dans les grottes de Lascaux, en France, semblent donner raison aux défenseurs du Prjewalsky. Le sens de ces dessins indiquent qu’au départ, les chevaux étaient surtout élevés pour constituer une réserve de nourriture pour les habitants des communautés humaines.
Il semblerait que ce soit en chine que le cheval ait été utilisé d’une manière plus conforme à ses immenses possibilités. Vers 3500 ans avant Jésus-Christ, le cheval accède presque au statut divin et l'empereur de Chine Chinois Wu Ding, mort en 1118 av. J.-C s'adresse à lui régulièrement. .Le cheval était peu utilisé comme animal de trait dans l'agriculture mais les Chinois seraient à l'origine du collier d'épaule. Ils utilisèrent l'étrier au VIe siècle av. J.-C., lacavalerie formant le gros des troupes chinoises. Le cheval sert de moyen de transport et de communication (coursier). Les premiers chars à deux roues tirés par deux chevaux datent de la même époque, et c'est d'ailleurs aux Chinois que l'on doit l'invention de la selle, desétriers et des éperons.
Le paléontologue français Edouard Piette semble démonter le contraire. Il a en effet découvert, dans des grottes du sud de la France et d'Espagne, des peintures rupestres de la préhistoire qui représentaient des chevaux harnachés grâce à une sorte de licol constitué de "lianes ".

On peut donc supposer que nos ancêtres ont inventé une partie de l’art équestre
A travers les invasion et les guerres, les Chinois, puis les Perses, les Egyptiens, les Grecs et les Romains vont apporter au monde entier les nouvelles techniques pour utiliser les chevaux.

Trois grandes civilisations du bassin méditerranéen : les Egyptiens, les Grecs et les Romains ont fait évoluer fortement l'art de l'équitation dit l’art équestre

A l'âge de bronze (2300 / 800 av. JC) le cheval épaule l'homme dans les travaux champestres (cheval de trait) et sur les champs de bataille

Au Haut Moyen Age, les chevaux utilisés par les chevaliers sont des chevaux assez lourds, des montures assez proches des actuels chevaux de trait.

Dès la renaissance, l’esthétisme prend une place plus importante et deux catégories de chevaux cohabitent : Les chevaux utilisés pour les travaux agricoles, plus trapus et forts. Les chevaux plus fins qui vont se rapprocher du cheval contemporain, dit d’équitation. 
Issue de la Renaissance italienne, l'Equitation Académique s'épanouit au XVIII ème siècle.

Pendant des siècles encore, le cheval va servir l'homme et l’accompagner dans son impérial désir de domination planétaire.
De nos jours, l’invention du moteur a fait perdre au cheval sa fonction de transport (bien que certains continents continuent de l’utiliser ainsi). De nos jours le cheval trouve son épanouissement dans les loisirs, et déchaîne toujours autant de passions chez son plus vieil ami, l’homme.
L'homme a toujours représenté son plus vieil ami, d'abord avec des dessins de cheval, des images de chevaux et enfin des photos de cheval.


ZOOM les métiers autours des chevaux possibilité de consacrer la totalité du sujet de l'exposé à ce thème 

Moniteur de centre équestre 
C’est un professionnel responsable de l’ensemble du travail des chevaux dans un centre équestre : débourrage travail quotidien et dressage. Il a la responsabilité des soins des animaux et de la propreté de l’établissement. Il accueille et prend en charge le public. Il organise également des activités d’animation et d’enseignement. Formation Le candidat doit obtenir le BP JEPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) spécialité « activité équestre.Cette spécialité est délivrée selon l’option choisie : *Equitation *Tourisme équestre *Equitation western *Equitation de tradition et de travail *Attelage . Débouché Le diplômé pourra par cette qualification participer à l’encadrement et l’animation des activités dans son domaine de compétence. Il peut devenir enseignant, responsable pédagogique, coach, cavalier professionnel ou marchand courtier après avoir suivi la formation adéquate. 

L’accompagnateur
 équestre
est une personne qualifiée qui encadre des groupes de cavaliers pour des randonnées à cheval en application des règles d'hygiène et de sécurité. Il participe à l’entretien d’une écurie et d’une cavalerie adaptée, il maintient les installations et le matériel. C’est la personne responsable des soins qui assure et évalue le travail des chevaux. Formation Le candidat doit obtenir le Brevet d'Etudes Professionnelles Agricoles (BEPA), option Activités hippiques, ainsi que le brevet d'aptitude professionnelle d'assistant animateur technicien (BAPAAT) avec le support technique randonnée équestre. Le candidat peut ensuite envisager :Le BP JEPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) spécialité « activité équestre » option « tourisme équestre ». Débouché La personne peut travailler au sein d’un club hippique ou un club de vacances en tant qu’employé puis évoluer vers la responsabilité du club. 

Palfrenier soigneur 

Il s’occupe des soins et de l’entretien des chevaux. Il panse et fait les soins infirmiers courants, il douche, toilette le cheval… C’est lui qui sort quotidiennement les chevaux au paddock et au manège. Formation Il est souhaitable que le candidat passe le Certificat d'Aptitude Professionnelle Agricole (CAPA) activité « Soigneur d’équidés ». Débouché Le palefrenier peut travailler dans un club hippique ou être lad jockey avec de l’expérience dans les centres d’entraînements. 

Dentiste équin 
C’est un technicien spécialisé dans l’entretien de la dentition équine. L’activité est reconnue mais pas le métier. Formation Il n’y a pas de statut officiellement reconnu, seuls les vétérinaires et les maréchaux ferrants sont habilités à pratiquer ces soins officiellement. Il est nécessaire d’avoir une très bonne connaissance de la dentition équine pour pratiquer ce métier.Il existe néanmoins des écoles à l’étranger, mais aucun diplôme requis. La formation peut se faire en binôme. Débouché Le candidat peut travailler en binôme avec un dentiste équin ou un vétérinaire. 

Maréchal ferrant 
C’est un artisan qui entretient et soigne les pieds du cheval. Il taille les sabots, forge les ferres en fonction des pieds du cheval et de l’activité sportive. Il crée et pose des fers orthopédiques ou thérapeutiques. Formation Il doit être diplômé du Certificat d’Aptitude Professionnel (C.A.P) de maréchal-ferrant ou du Brevet d’Etudes Professionnels Agricole (BEPA) Activités hippiques spécialité " maréchalerie " Débouché L’artisan est à son compte ou employé d’une PME, il peut avec de l’expérience suivre les chevaux en déplacement sur des manifestations. Vous pouvez venir voir travailler le maréchal ferrant au centre équestre du Neubourg. Le vétérinaire est un professionnel de la santé des animaux; il protège les animaux et son environnement, et peut exercer dans les domaines de la santé publique, de la biodiversité des espèces... 

Vétérinaire

Le vétérinaire de gros animaux (chevaux vaches…) se déplace chez les clients : écuries, clubs ou particuliers. C’est une personne souvent pressée par le temps : gestion des urgences, gardes et présence lors des compétitions/manifestations. Formation Le candidat doit avoir un Bac S et passe deux années en classes préparatoires pour présenter le concours d’entrée à l’une des écoles vétérinaires : Maison Alfort, Toulouse, Lyon (compter six ans d’études ou neuf ans pour une spécialisation) Débouché Le vétérinaire peut pratiquer en binôme, travailler en laboratoire, devenir vétérinaire spécialisé, être dans la recherche ou la santé publique… 

Sellier

Voici un métier artisanal en voie de disparition. Cette personne aime créer et travailler les cuirs. Il fabrique tout l’équipement cuir du cheval et crée et répare des produits. Formation Le candidat peut passer le Certificat d’Aptitude Professionnel (CAP) de sellier harnacheur (non obligatoire). La transmission de ce métier peut se faire par l’expérience terrain. Débouché Cet artisan peut être salarié, dirigeant de sa propre PME, bourrelier, maroquinier. 

Groom
Cette personne travaille dans une écurie de compétition et se déplace pour accompagner les chevaux en concours. Formation Aucune formation n’est obligatoire, mais il faut être impérativement un cavalier de bon niveau. Le candidat peut passer le Brevet d’Etudes Professionnelles Agricoles (BEPA) « entraînement du cheval de compétition » . Cette formation peut être complétée par un certificat de spécialisation "éducation et travail des jeunes chevaux". Débouché La personne qualifiée peut être groom dans une écurie de concours ou cavalier d’entraînement. 

Responsable de haras ou eleveur

L’éleveur doit imaginer le meilleur des croisements possibles entre une jument et un étalon pour obtenir un poulain de qualité en fonction des aptitudes demandées (cheval de sport, d’endurance, de course …). Il surveille la gestation (11 mois) de la poulinière une fois celle-ci "pleine". Après chaque naissance, l'éleveur s'occupe de la croissance du foal jusqu'à son départ au débourrage ou de sa vente publique ou privée. Il peut néanmoins se charger lui même du débourrage et du dressage. Il existe des éleveurs pour toutes sortes d’animaux : vaches, cochons, poulets, ânes, dindes …le choix est vaste mais le métier reste le même. Formation Plusieurs possibilités s’offrent au candidat :Le Brevet d’Etudes Professionnelles Agricoles (BEPA) puis le baccalauréat professionnel (diplôme de niveau IV) avec option « conduite et gestion de l'exploitation agricole » production du cheval dans un établissement d'enseignement agricole. Ces formations peuvent être complétées par un certificat de spécialisation "éducation et travail des jeunes chevaux" ou encore par le Brevet de Technicien Supérieur Agricole (BTS) "Production Animales" accessible en deux ans en formation continue ou par apprentissage après le baccalauréat. Débouché Ces personnes peuvent travailler au sein d’une exploitation d’élevage ou dans un haras privé et devenir avec de l’expérience courtier à terme. 

Inséminateur

C’est un professionnel qui collecte la semence des étalons puis il insémine le sperme aux poulinières venues dans les haras. Formation Il faut être diplômé de la licence d’insémination en faisant une formation à l’Ecole Nationale Professionnelle des Haras du Pin pour obtenir le Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Inséminateur équin délivré par le ministère de l’agriculture (cinq semaines). Débouché Inseminnateur dans un haras public ou privé. 

Entraineur
Il est le gestionnaire de la carrière du cheval en course. L'entraîneur est chargé de la préparation physique et mentale d'un cheval confié par un propriétaire qu'il doit transformer en animal de compétition. L'entraîneur est un chef d'entreprise à part entière, susceptible de manager jusqu'à cinquante personnes.Il planifie la mise en œuvre de l’entraînement et l’engagement des chevaux dans les épreuves. Formation Souvent se sont d’anciens jockeys professionnels avec une très bonne expérience des chevaux de courses. Ils obtiennent la licence d’entraîneur professionnel public auprès de France Galop pour le galop ou la licence d’entraîneur professionnel public auprès de la Société d’Encouragement à l’Elevage du Cheval Français (SECF) pour les courses au trot. L’obtention au préalable d’un diplôme de niveau 4 (Bac, Bac Pro, etc…) du ministère de l’agriculture est un atout supplémentaire pour l’obtention des aides destinées aux jeunes agriculteurs. Les candidats doivent participer au stage d’entraîneur qui est obligatoire pour s’installer. Les conditions d’admissions au stage : La personne doit être âgé de 21 ans et doit faire l’objet d’un avis favorable de la part du Service des courses et jeux du Ministère de l’Intérieur. Le contenu du stage : Le stage de 200 heures forme et contrôle les connaissances des capacités à exercer la profession d’entraîneur en France. Le contenu de la formation : On y enseigne le code des courses au galop ou au trot selon la licence demandée, la gestion économique et sociale des courses hippiques, la conception d’un projet d’installation. À l’issue du stage, chacune des matières suivantes est contrôlée : La connaissance du code de courses au galop ou au trot, connaissance du cheval, la gestion sociale, la gestion économique. Pour les conditions d’obtention de l’autorisation d’entraîner, voir le détail pour les courses au galop sur www.france-galop.com , pour les courses au trot sur www.cheval-francais.com. Débouché Pré entraîneur, éleveur, propriétaire, formateur professionnel 


Jockey driver 
Ce cavalier monte les chevaux en courses de plat, d’obstacles ou au trot (Driver). Le poids du cavalier est réglementé : Plat, poids de 46 à 54 kg pour 1,55m. Pour les courses à obstacles, les normes vont concernant le poids, jusqu’à 60 kg pour 1,60m à 1,70 m. Formation Le Certificat d'Aptitude Professionnelle Agricole (CAPA) « Lad Jockey, Lad Driver » Le Brevet d’Eudes Professionnelles Agricoles (BEPA) option « hippiques spécialité-entraînement du cheval de compétition » Pour monter en qualité de jockey dans une course au galop il faut avoir plus de dix-huit ans et moins de quarante-cinq ans. Pour le Driver (courses au trot), Il faut avoir moins de 70 ans... L’autorisation de monter n’est valable que pour les douze mois à venir. Débouché L’emploi direct des jeunes est celui de cavalier d’entraînement (lad jockey) au galop, et de lad driver au trot. Ils pourront monter en courses officielles une fois la licence de monte en poche. Avec de l’expérience, ils peuvent devenir entraîneurs, responsables d’écurie. 

Le lad driver
 
Le lad jockey ou cavalier d'entraînement est le cavalier du matin. Il veille, tout au long de leur carrière, sur quatre ou cinq chevaux qu'il monte à l'entraînement, nourrit et soigne. Le cavalier d'entraînement est souvent un apprenti jockey n'étant pas devenu professionnel. Formation Pour être cavalier d’entraînement, il faut obtenir soit le Certificat d'Aptitude Professionnelle Agricole (CAPA) option « Lad Driver Lad jockey Le Brevet d’Eudes Professionnelles Agricoles (BEPA) option « hippiques spécialité-entraînement du cheval de compétition » Des formations continues sont possible pour les adultes sur 3 mois. Débouché Le diplômé peut être employé en tant que cavalier d’entraînement ou de lad driver dans une écurie de courses. En fonction des aptitudes et des aspirations, il peut monter en courses officielles en exerçant le métier de driver ou de jockey professionnel en obtenant la licence de monte délivrée par France Galop pour les courses au galop ou la licence de monte de la Société d’Encouragement à l’Elevage du Cheval Français (SECF) pour les courses au trot. Il peut également aspirer à devenir avec de l’expérience second d’écurie ou premier garçon. 

Agent ou adjoint des haras nationaux 

Cette personne met en œuvre les différentes prestations proposées par les Haras Nationaux aux éleveurs et aux détenteurs d’équidés dans les centres techniques et les pôles hippiques. Formation Cette formation concerne les agents et adjoints techniques stagiaires des haras nationaux admis sur concours de niveau C.A.PA./B.E.P.A. et galop 5. Ils doivent être majeurs (concours national annuel organisé par les haras nationaux en fonction des postes à pourvoir). La formation dure six mois à l'Ecole nationale professionnelle des haras. Le contenu de la formation porte sur les matières suivantes: - Les connaissances générales (réglementation, hygiène et sécurité, développement, ...). - Les connaissances spécifiques (alimentation, génétique, reproduction, identification, hygiène et sécurité, réglementation). - L’enseignement pratique : entretien et utilisation du cheval, techniques de reproduction, équitation, attelage, notions de sellerie et de maréchalerie. - La communication et les relations humaines. - Le permis poids lourd Débouché L’agent ou l’adjoint technique des haras nationaux est susceptible d’être appelé dans l’un des haras public de France. 

Garde à cheval 

Ce cavalier est chargé de veiller à cheval sur un site délimité afin de protéger l’environnement. Il oriente et éduque le public, protége le patrimoine naturel. Les missions varient selon le type d’emploi. Formation Le candidat peut passer une bonne connaissance de l’équitation et de l’environnement est exigé. Débouché La personne peut être cavalier d’extérieur, garde de parc naturel, garde forestier à cheval : en cours d'expérimentation par la DNTE et ONF voir www.onf.fr/. Il peut être embauché également comme patrouilleur, écopasteur ou agent de sécurité. Le cavalier peut bifurquer également en devenant garde républicain avec une formation militaire supplémentaire.


La présentation sur ordinateur se fait de plus en plus 


Il y a quelques années les enseignants (certains) n'étaient pas favorable à l'utilisation de l'ordinateur pour un exposé. Mais il a bien fallu constater que cet objet se révelait de plus en plus incontournable dans les foyers et que sa place à l'école devenait évidente. C'est l'occasion de se familiariser avec des outils qui serviront aux élèves pendant leur scolarité et toutle long deleur future vie professionnelle. En effet quelle est l'entreprise qui de nos jours ne réalise pas de présentation powerpoint ? 
En plus de powerpoint il existe de nombreuse façons de présenter. 
Une astuce : la présentation avec le logiciel PREZI

 

Le plan est essentiel et le professeur et le public doivent pouvoir l’identifier, le comprendre et le suivre facilement.
C’est le seul document que vous devrez avoir toujours en main et que vous pouvez lire de temps en temps (vous pouvez utiliser aussi les posters et outils pédagogiques). Le reste du contenu de l’exposé doit être mémorisé et restitué oralement. Vous pouvez garder une fiche par chapitre pour mémoriser les chiffres et les dates qui sont plus difficiles à retenir.
Il n’y a pas de plan magique pour un exposé, chaque sujet possède en théorie son propre plan mais il existe plusieurs types de plans qui répondent le mieux aux exigences de la présentation orale.
Par ailleurs vos correcteurs seront plus à l’aise avec un type de plan régulièrement utilisé qu’ils reconnaîtront.

Pour voir les conseils pour la réalisation de votre exposé, allez sur http://www.comment-faire-un-expose.com
De nombreuses images de chevaux diponibles sur google images http://www.google.fr/imghp
et de nombreuses vidéos sur youtube pour completer votre exposé.

Une astuce : La présentation sur Prezi (voir le principe)

 

 

 

 

Toutes les races de chevaux

Toutes les races de chevaux modernes seraient issues de quatre « types » de chevaux :
La famille des équidés dont fait partie le cheval comprend également les ânes et les zèbres

Le cheval des forêts aurait été un grand animal lent et lourd avec de larges sabots qui lui permettaient de vivre dans les zones marécageuses, et un pelage épais et rugueux pour mieux vivre des des zones denses. Il serait l'ancêtre de toutes les races dites warmblood d'Europe du Nord, mais aussi de vieilles races de chevaux de trait comme l'Ardennais

La sous-espèce « de trait », un animal robuste et de petite taille, se serait adaptée au climat froid du nord de l'Europe grâce à son pelage épais et aurait ressemblé au Fjord et au Shetland

Le cheval oriental aurait été un grand cheval très léger, adapté aux climats chauds et secs du moyen-orient et ayant développé la vitesse et l'endurance faute de camouflage, ancêtre des chevaux à sang chaud tels l'Akhal-Teke et le pur-sang arabe.

Le tarpan, petit animal robuste au pelage souris ou isabelle adapté au climat froid et sec, aurait eu pour descendants directs les chevaux de Przewalski et les poneys mongols, entre autres.

Au Haut Moyen Age, les chevaux utilisés par les chevaliers sont des chevaux assez lourds, des montures assez proches des actuels chevaux de trait.

- Le cheval de selle qui caractérise les chevaux qui sont montés
- Le cheval de trait qui caratérise les animaux utilisés pour la traction
- Le poney

Mais on différencie également les races de chevaux par ce classement :

Cheval à sang chaud issu des espèces orientales, rapide, on retrouve le pur sang arabe et le pur sang anglais
Ce sont des chevaux qui ont un très fort pourcentage de sang pur sang anglais ou pur-sang arabe parmi leurs ascendants, ils sont utilisés pour les sports hippiques ou des sports équestres. Les chevaux à sang chaud sont plus sensibles, plus caractériels et moins rustiques que les chevaux à sang froid, ils pardonnent aussi moins bien les erreurs de leur cavalier et sont plus difficiles à entretenir.

Cheval à sang froid pour les chevaux destinés aux randonnées et aux loisirs
Tous les chevaux à sang froid européens sont les descendants de l'antique cheval des forêts, un animal grand et lourd ressemblant sur certains points au cheval sauvage d'Asie. Les chevaux à sang froid en grande partie utilisés pour la traction, et l'agriculture, et le travail en foret.

Les chevaux sauvages qui sont en fait des chevaux retournés à l’état sauvages tels le mustang américain, le Camargue en France, les Brumby en Australie, ou encore les chevaux de Namibie par exemple. On parle aussi de cheval marron. Ces chevaux, échappés ou abandonnés se réadaptent très vite à la vie sauvage.

Le tarpan (maintenant éteint) et le cheval de Przewalski, n'ont jamais pu être été domestiqués, et ce sont d’authentiques races de chevaux sauvages.

Le poney
Un poney (féminin : ponetteun cheval de petite taille, Le poney est issu des populations de chevaux sauvages qui se sont développées à l’écart de l'habitat habituel du cheval, disposant d’un climat rigoureux et d’une possibilité d’alimentation restreinte.
Il existe de nombreuses races de poneys différentes. Par rapport aux chevaux, les poneys présentent souvent une crinière épaisse, une queue et un pelage fournis, ainsi que des jambes proportionnellement plus courtes, un corps plus large, une ossature plus lourde, une encolure plus courte et épaisse, et une tête plus courte avec le front plus large. Selon les normes de la fédération internationale équestre, tout cheval de moins d' 1,48 m au garrot (ou 1,49 m ferré) est classé « poney ».
Les poneys possèdent en général un caractère bien particulier, amicaux mais têtus et au comportement particulier.

Il existe plus de 250 races de chevaux, dans le cadre des exposés sur les chevaux nous ne listerons que les races de chevaux français :

Chevaux légers
Chevaux lourds
Anglo-arabe Ardennais
Camargue Auxois
Cheval de Castillon Boulonnais
Henson Cob normand
Mérens Comtois
Poney français de selle Mulassier poitevin
Poney landais Percheron
Pottok Le Trait breton
Le selle français Trait du nord
Le trotteur français  

 

Vous pouvez retrouver facilement des photos de chevaux, des dessins de chevaux et des images de chevaux sur google images : http://www.google.fr/imghp

Vous aurez aussi accès à de nombreuses vidéos surles chevaux en allant sur youtube
et en tapant le mot "cheval ou chevaux" dans le champ de recherche

Zoom Le cheval Barbe

Origine : Déjà appelé cheval de Barbarie par les auteurs Romains il y a plus de 2000 ans, le Barbe a toujours été élevé par les tribus nomades (de la Libye au Maroc en passant par la Tunisie et l’Algérie) et depuis longtemps en France. Physiquement très endurant et supportant sans peine toutes les privations, il quitta très tôt les pays du berceau de race pour rayonner en Italie, Espagne et France sous la selle de guerriers mal connus donc désignés sous le nom de barbares qui fut aussi attribué aux chevaux Barbes. Mariée aux chevaux arabes à l’arrivée des tribus arabes venues de l’Est apportant l’islam au Maghreb, la race barbe a un frère, l’Arabe-Barbe, cheval plus sportif qui partage son nom et ses registres généalogiques, possédant comme elle un mental exceptionnel, calme et explosif à la fois. Son énergie devenue légendaire est toujours très simple à canaliser. Morphologie : Trois types principaux : le barbe des plaines littorales riches, celui des montagnes, celui des hauts plateaux et de la limite nord du Sahara. On le trouvera plutôt alezan et gris en Tunisie, plutôt gris en Algérie, plutôt gris et bai au Maroc avec toutes les variantes de ces familles de robe. Pas toujours très élégant, il est toujours efficace et agréable à monter. Des sabots plutôt petits, cylindriques et durs, des canons courts (18cm minimum de circonférence chez l’adulte), un dos court parfois tranchant, une croupe “en pupitre”, une encolure courte, le Barbe a une morphologie de cheval porteur et efficace. Lymphatique au repos, il bouillonne dès qu’on le sollicite, c’est un faux tempérament froid allié à une véritable intelligence. Si la morphologie idéale du Barbe est précisée, celle de l’arabe-barbe ne peut l’être. Elle est fonction du pourcentage de sang arabe de chaque individu, lui même fonction de l’usage auquel on le destine (sport, endurance, obstacle, dressage, attelage, polo etc...). Ce cheval complet convient à tout. Zone d'élevage : On trouve le Barbe dans tout le Maghreb d’où il est arrivé à pied en France par l’Espagne et en bateau plus tard à Sète et Marseille. Dans l’antiquité, il gagnait déjà en bateau l’Italie, la France et les îles méditerranéennes. Très apprécié dans le Sud-Est de la France où il a “débarqué” en premier, il y est encore élevé en nombre dans les circonscriptions d’Uzès et d’Annecy. Son élevage s’est développé sur un axe sud-est nord-ouest et a gagné aujourd’hui la Bretagne et le nord-est. Aptitudes et utilisations : • A l’origine, il était utilisé comme cheval de guerre par les numides, par Jules César pour la guerre des Gaules, par les arabes pour envahir l’Espagne et plus récemment par l’armée allemande pour gagner Moscou avec des barbes réquisitionnés en Tunisie par Rommel. Endurant, sobre, frugal, résistant à toutes les variations climatiques, c’est un cheval d’extérieur et de loisir par excellence, monture rêvée pour le tourisme équestre et l’endurance, qui sont héritiers des longues campagnes et des raids militaires. • C’est le cheval de dressage favori des rois de France. Il fut utilisé par Louis XIII entre autres, recommandé par A. de Pluvinel et La Guérinière. Les aptitudes de nombreux barbes au dressage sont indéniables aujourd’hui. • Ce fut la monture des Spahis dans un passé récent. Ce corps d’élite doit une grande partie de sa réputation à la qualité de ces chevaux. • Aujourd’hui, il est encore utilisé à l’obstacle par les adultes et les enfants de toute l’Afrique du Nord. • Il excelle à l’attelage dans toutes les villes et campagnes du Mahgreb. Cette utilisation doit se développer en France. • Il présente d’extraordinaires facultés d’assimilation de ce que l’on veut lui enseigner et il est vraiment dans son élément comme cheval de spectacle. C’est un sportif polyvalent, plus qu’un décathlonien, dépassant systématiquement et largement la moyenne dans toutes les disciplines, le large éventail de ses possibilités n’est pas encore totalement exploité. Le cheval Barbe a joué un rôle important en Europe occidentale, tout spécialement en Angleterre à partir du XVI siècle. C'est à Henri VIII, le contemporain de François 1er et de Charles Quint, que le Prince de Mantoue offrit plusieurs juments de cette race qui furent mises à la reproduction au Haras d'Eltham. Les cours européennes utilisaient des chevaux napolitains et andalous qui se prêtaient bien au dressage. Le Barbe cheval d'extérieur par nature, se révéla capable de les concurrencer sur leurs propres terrains, tant son équilibre naturel était bon. Aussi Henri VIII, puis ses successeurs, multiplièrent-ils ce cheval dans les îles Britanniques. En France, c'est à propos du roi Henri III que l'on cite pour la première fois, au plus haut niveau, le cheval barbe. Cest en effet sur un Barbe qu'il quitta Cracovie, ou il était alors roi de Pologne, pour regagner Paris, lorsque la mort de son frère Charles IX, en 1574, lui laissa le trône de France. Mais Henri IV va être le premier souverain Français à s'intéresser vraiment aux chevaux barbes et à leur élevage. Antoine de Pluvinel, Grand Ecuyer du Roi avait découvert cette race en Italie et l'avait introduite dans les écuries du roi : il employait plusieurs Barbes dans son Académie


Le cheval Appaloosa

Le cheval Appaloosa est une race dont l’appellation date de 1938. Il est issu des quelques deux cents chevaux survivants de la tribu des indiens Nez-Percés. Le cheval Appaloosa doit avoir au moins un parent appaloosa régulier, le deuxième parent pouvant être ou un Quarter Horse ou un pur-sang anglais inscrit au Jockey Club ou un pur-sang arabe inscrit à l’Arabian Horse Association. Reconnu en France depuis 1997, le cheval Appaloosa, parallèlement à son certificat d’origine américain, possède un livret SIRE du registre français de l’Appaloosa. Morphologie : Suite aux croisements effectués avec les races autorisées, les modèles peuvent varier ; mais le cheval Appaloosa a gardé de nombreux traits de ses origines : un squelette fort en os, une musculature développée, des crins peu fournis, une taille de 1m42 à 1m63 au garrot. L’encolure allongée et bien attachée porte une petite tête aux ganaches prononcées, les membres sont droits avec des canons courts. Souvent reconnu à sa robe colorée, il peut toutefois être de robe unie, la couleur n’étant qu’une des quatre caractéristiques de la race. Pour recevoir un enregistrement régulier, le cheval Appaloosa doit présenter au moins une des deux caractéristiques principales (robe colorée ou dépigmentation de la peau), associée à au moins une des deux caractéristiques secondaires (oeil cerclé de blanc ou sabots striés). Zone d'élevage : Le berceau de la race se trouve aux États-Unis, dans les états de l’ Idaho et de Washington, au long de la rivière Paloose, au bord de laquelle les Nez-Percés élevaient plus particulièrement leurs chevaux. En France, l’élevage appaloosa est bien représenté en Limousin et en Bretagne avec 17 juments appaloosas saillies pour 3 étalons agréés en 98 et 22 juments saillies pour 5 étalons en 99 (Pompadour), 13 juments saillies pour 3 étalons en 98 et 17 juments saillies pour 5 étalons en 99 (Hennebont). Vient ensuite le Sud : 21 juments saillies pour 4 étalons en 99 (Uzès). Aptitudes et utilisations : Cheval de compétition ou cheval de loisir, le cheval Appaloosa est le cheval polyvalent par excellence. De la carrière de compétition au chemin de forêt, son mental exceptionnel fait merveille : ses réelles capacités physiques et sa nature robuste, son caractère docile et sa robe colorée en font une monture unique. Le cheval Appaloosa randonne en toute sécurité ; à la ferme, il participe au travail sur le bétail et au transport des charges ; en compétition, il brille dans toutes les disciplines : équitation anglaise, équitation western, endurance, dressage, courses, attelage, etc. Cheval au grand cœur, il s’ajuste aussi bien à la conduite d’un enfant, d’un cavalier débutant ou d’un compétiteur exigeant.

Le Pur-sang

Sélectionné pour ses aptitudes à la vitesse, le Pur-sang domine les courses depuis la création de la race à partir de chevaux orientaux et de juments anglaises, au début du XVIIIe siècle, où trois étalons d'origine orientale, marquent les futures lignées : Bierley turk, Darley arabian et Godolphin arabian. Ainsi, tous les Pur-sang sont des descendants des trois chefs de race : Matchem, Hérode, Eclipse, eux mêmes issus des trois précédents vers la deuxième moitié du XVIIIe siècle. C'est à cette période que des aristocrates français anglomanes importèrent le cheval de course anglais. Le premier à militer fut le Comte de Lauraguais (futur Duc de Brancas), qui, ayant compris le rôle que le pari a joué dans la progression des courses anglaises, lance le défi de battre n'importe quel cheval venu d'Angleterre le 28 février 1765. C'était la première course de chevaux au sens moderne du terme que l'on vit en France. Morphologie : Bien que n'ayant pas de standard, le Pur-sang est un cheval longiligne, d'une taille moyenne de 1,65 m au garrot, donnant une impression d'ensemble très harmonieuse et athlétique. Le profil est plutôt rectiligne, le front large, la tête expressive ; l'épaule est longue et oblique, permettant l'amplitude nécessaire des foulées au galop. La poitrine est ample, profonde, ogivale, le dos est droit, la croupe horizontale et longue, les avant-bras longs et canons courts. La couleur de robe la plus fréquente est le bai, l'alezan et le gris étant aussi présents. Zone d'élevage : La principale région d'élevage du Pur-sang est la Basse-Normandie, notamment autour du haras du Pin (Orne). Il existe cependant d'excellents élevages dans beaucoup d'autres régions. Cette race est en fait internationale et est élevée dans de très nombreux pays parmi lesquels la Grande-Bretagne, l'Irlande, les Etats-Unis et la France sont les plus réputés. Aptitudes et utilisations : Le pur sang est avant tout destiné aux 3 800 courses plates et aux 2 000 courses d'obstacle organisées en France chaque année. Les quelques 10 000 chevaux à l'entrainement se partagent, inégalement, le milliard de prix et primes offert. Environ 500 sont exportés chaque année. L'élevage français peut être situé au 4ème ou 5ème rang mondial par sa qualité. Les ventes de yearlings (18 mois) ont principalement lieu à Deauville en août et en octobre. Moyennes atteintes : 50 000 F. (août), 100 000 F. (octobre). Les ventes de juments destinées à la production ont lieu le 2ème week end de décembre. Enfin, des ventes de chevaux à l'entrainement sont régulièrement organisées sur l'hippodrome de Saint Cloud.

 

Nouveau et facile !!
pour réussir un exposé sur le cheval avec succès

faites vous-même une petite vidéo animée.
Cet exposé/vidéo aura un énorme impact auprès de vos camarades et surtout de votre professeur. Ce sont des logiciels gratuits tels que Moovly ou Explee (existe en français).
Voir des exemples de vidéos par une agence d'animation vidéo pour avoir des exemples.



ce sont des exemples de vidéo animée on parle aussi de vidéos dessinées.
Les logiciels qui vous permettent de les réaliser sont Explee (existe en français) et Moovly. Ce sera un peu moins bien que les exemples présentés mais ce sera quand même mieux qu'un powerpoint.

Il faudra d'importer vos documents sur la scène et de leur donner simplementune animation. On peut aussi ajouter du texte et l'animer afin d'obtenir une vidéo. L'animation la plus fréquente est la "main qui dessine" c'est à dire que vos images, fichiers ou des google images vont être dessinés par une main qui tient un feutre. C'est le vidéo scribing, on dit aussi vidéo dessinée.
Ensuite vous pourrez extraire votre vidéo au format mp4 (entre autres) et placer votre video sur votre powerpoint, votre prezi et bien sur sur youtube pour devenir une véritable star du web.
Comment s'inscrire sur youtube